L'ATIGIP

L’agence du travail d’intérêt général et de l’insertion professionnelle (ATIGIP) est un service à compétence nationale, créé en 2018 au sein du Ministère de la Justice.

POURQUOI UNE AGENCE ?

 

LUTTER CONTRE LA SURPOPULATION
ET L'INACTIVITÉ EN PRISON

La surpopulation carcérale s'élève en moyenne à plus de 110% en maison d'arrêt avec une surpopulation entre 150 et 200% dans certains établissements.
Seulement 28% des personnes détenues ont accès à un travail en détention.

 

FAVORISER LA RÉINSERTION ET
RÉDUIRE LA RÉCIDIVE

59% des personnes sortant de prison sont recondamnées dans les 5 ans qui suivent leur sortie. On sait que l'insertion professionnelle est un facteur déterminant de prévention de la récidive.

 

DÉVELOPPER LES ALTERNATIVES À
L'EMPRISONNEMENT

Le travail d'intérêt général (TIG) représente seulement 3,5% des peines prononcées, alors que près de 80% des TIG sont effectués avec succès et que la récidive après un TIG est plus faible qu'après une courte peine de prison.

Découvrez la plaquette de l'ATIGIP 

L'ÉQUIPE

Albin Heuman
Directeur de l'ATIGIP
Gabriel Barès
Directeur adjoint

L'équipe de l'ATIGIP est composée de 4 services :

  • - Le service des politiques et de l'accompagnement vers l'emploi qui développe le travail et la formation en prison ainsi que l'insertion professionnelle
  • - Le service du travail d'intérêt général qui développe la peine de TIG
  • - Le service de l'emploi pénitentiaire qui gère des ateliers de production dans 28 établissements
  • - Le service des fonctions supports : juridique, compatibilité, ressources humaines, communication.

SERVICE DES POLITIQUES ET DE L'ACCOMPAGNEMENT
VERS L'EMPLOI (SPAE)

Benjamin Guichard
Chef du SPAE
Lucie Charbonneau
Adjointe au chef de service
Nicolas Lesieur
Référent Travail Pénitentiaire
Elise Fradet
Référente parcours spécifique Apprentissage, Entreprises adaptées...
Matthieu Philippe
Chef de projet IPRO360° - Product Manager
Sonia Sallem
Chargée de mission réforme du travail pénitentiaire
Eloïse Jegou
Coordinatrice opérationnelle

SERVICE DU TRAVAIL D'INTÉRÊT GÉNÉRAL (TIG)

Jessica Vonderscher
Cheffe de service
Katia Totaro
Responsable du parcours de TIG
Marion Rochet
Responsable de l'animation des référents territoriaux TIG
Charles Maison
Responsables partenariats sur le TIG
Gilles Pietri
Responsable programme des systèmes d'information
Anaick Heurtault
Cheffe de projet TIG 360° - Product Manager

SERVICE DE L'EMPLOI PÉNITENTIAIRE

Malou Connan-André
Cheffe de service
Dorian Poumeaud
Adjoint à la cheffe de service - Pôle opérationnel
Jean-michel Baucheron
Organisation industrielle
Jean-Pierre Chadelaud
Achats
Stéphane Puig
Mission uniformes
Christian Armengod
Service facturier
Frédéric Ceaux
Adjoint à la cheffe de service - Pôle prospective et développement (P&D)
Laurent Ranouil
Développement commercial
Evrard Bakoua
Projets Publics et Privés

SERVICE DES FONCTIONS SUPPORTS

Patrick Le Bouteiller
Ressources Humaines
Christian Armengod
Budget et Finances
Eric Deshors
Informatique
Florence Roussel
Evaluation et contrôle de gestion
Daniel Bouffet
Juridique et contentieux
David Doublet
Formation

PÔLE COMMUNICATION & INNOVATION

Sylvain Lhuissier
Responsable de la communication
Marion Amalric
Chargée de communication

Le comité d'orientation stratégique

L'ATIGIP est dotée d'un comité d'orientation stratégique (COS) composé de représentants des administrations et de l'Etat, des collectivités publiques et des acteurs économiques et associatifs.
Ce comité se réunit annuellement et participe à la définition du plan d'action stratégique de l'Agence et au suivi de sa mise en œuvre.

L’ATIGIP a été créée par le décret du 7 décembre 2018 qui définit ses mission. A sa création, l’agence a repris en son sein le Service de l’emploi pénitentiaire (SEP) qui existait depuis 1998.

Sa création fait suite à 2 rapports :

La création de l’ATIGIP fait suite au discours du Président de la République devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH), le 31 octobre 2017 : «  C’est pourquoi j’ai le projet de créer […] une agence pour encadrer et développer le travail d’intérêt général, pour que l’enfermement ne soit pas le seul horizon, pour que l’incarcération ne soit pas le terreau des extrémismes, des vies échouées, des destins brisés »